Traitement acoustique dans l’industrie agroalimentaire

Les salariés de l’industrie agroalimentaire sont confrontés à des niveaux sonores dangereux, lesquels sont susceptibles de causer des accidents graves. C’est pourquoi il est essentiel d'envisager une solution de traitement acoustique.

usine agroalimentaire, le traitement acoustique

Du fait de leur conception particulière, les locaux de travail du secteur agroalimentaire ont pour caractéristique d’être très réverbérants. Conséquence : les fonctions auditives des salariés sont mises à rude épreuve, et peuvent même être endommagées de manière irréversible. Pour éviter de telles lésions, il est nécessaire de procéder à un traitement acoustique des locaux, seul moyen de réduire les nuisances sonores de manière durable.

Comment traiter l’acoustique des locaux dans l’industrie agroalimentaire ?

Typiquement, la construction des locaux ainsi que les installations d’équipements dans l’industrie agroalimentaire sont par nature très réfléchissants.

Lorsque les salariés réalisent des opérations manuelles entrant dans le cadre de la fabrication de produits agroalimentaires, ils le font souvent à proximité de machines et d’outils bruyants. Pour soulager et faciliter le quotidien des salariés, un traitement acoustique s’impose : le capotage.

Le capotage est une technique qui a pour objectif d’empêcher la transmission des bruits émis par les machines. Le capotage s’effectue à l’aide d’une mousse d’insonorisation, un composant compact et alvéolé.

Outre la mousse, on peut également se servir de panneaux spécialisés pour traiter l’acoustique d’un local agroalimentaire. Généralement, lesdits panneaux sont composés de bacs en acier inoxydables ou galvanisés. À l’intérieur de ces panneaux, on intègre un isolant et un absorbant acoustique.

Un tel dispositif permet une atténuation du niveau de décibels allant de 15 à 40 décibels. Afin de maintenir l’esthétique des locaux, on appliquera une couche de peinture époxy sur les panneaux isolants.

Ce que risquent vos salariés en cas d’exposition à des nuisances sonores

Il est évident qu’une exposition prolongée à des nuisances sonores excessives sera tôt ou tard pernicieux pour les salariés, mais aussi pour leurs employeurs. À terme, la conséquence la plus évidente sera l’altération inévitable des fonctions auditives, laquelle entraînera une surdité bilatérale ne pouvant être guérie.

En France, le fait de ne pas procéder à des travaux d’isolation acoustique ou toute autre intervention d’insonorisation équivalente expose l’employeur à des sanctions juridiques. En effet, plusieurs lois régissent l’exposition au bruit en milieu professionnel.

Sachez également que la surdité causée par une exposition au bruit sur le lieu de travail est considérée comme une maladie professionnelle. S’en suivra donc logiquement le paiement d’indemnités.

Vous avez besoin de l’expertise d’un acteur confirmé dans le déploiement de solutions d’isolation acoustique ? Vous recherchez une entreprise capable de monter des panneaux anti-bruit ou de vérifier voire de traiter la réverbération des sons dans vos locaux agroalimentaires ?

Si tel est le cas, n’hésitez pas à faire appel à Nouet Bâtiment. Nous mettrons en conformité votre usine ou vos locaux avec la législation sur le bruit, ce qui vous évitera bien des soucis !

Ce site utilise des cookies pour vous assurer la meilleure expérience.